Actualité MaritimeCMF

A l’occasion de la journée mondiale de l’océan, mardi 8 juin, le Cluster Maritime Français et Elles bougent se sont de nouveau associés pour célébrer les métiers de la mer au féminin sous le haut patronage du Ministère de la Mer.

L’objectif de l’événement “Les Elles de l’Océan” est de valoriser la place des femmes dans le milieu maritime, faire connaitre les nombreux métiers de la mer aux jeunes filles, sensibiliser aux enjeux et opportunités de la féminisation.

L’événement bénéficie du soutien de WISTA France et de nombreux autres adhérents et partenaires du CMF et d’Elles bougent. De nombreux intervenants et intervenantes, de la filière maritime, se sont retrouvés autour de tables rondes et d’ateliers d’échanges virtuels.

Madame Sophie Panonacle, Députée de Gironde, Présidente du bureau du Conseil National de la Mer et des Littoraux et secrétaire de la Délégation aux Droits des femmes et à l’Égalité des chances entre les hommes et les femmes, nous a fait l’honneur de clôturer cet événement du 8 juin.

Retour sur l’événement avec quelques verbatims pour vous faire naviguer :

Mot d’ouverture par Marie-Sophie Pawlak, Présidente et fondatrice d’Elles bougent, et Marie-Noëlle Tiné-Dyèvre, Directrice adjointe du Cluster Maritime Français et présidente de WISTA France.

1ère partie :

  • Présentation des résultats de l’Observatoire 2020 « Cap sur l’égalité professionnelle » du Cluster Maritime Français par Marie-Noëlle Tiné-Dyèvre, Directrice adjointe du Cluster Maritime Français et Présidente WISTA France.
  • Table ronde : “Regards croisés sur la mixité dans les équipages” avec la Marine Nationale, Ponant, Louis Dreyfus Armateurs et Armateurs de France :

– Le Commandant Le Tourneau de la Marine Nationale “Dans quelques années les bateaux non féminisés n’existeront plus dans la Marine”

– Le Commandant Florian Richard “La mixité apporte beaucoup, détend tout le monde. C’est une mixité qu’on peut étendre aux nationalités. La richesse des équipages tant au niveau du sexe que de l’origine fait que tout le monde vit bien ensemble” et le Second Capitaine Fanny Chastel “Je ne me suis jamais posé la question de savoir si cela allait être un problème d’être une fille ou pas, j’avais envie de faire ce métier et j’y suis allée. Et cela a plutôt bien fonctionné ! ” de la compagnie du Ponant

– Oriane Huguenin, Chef d’équipe Hydrographe sur les navires câbliers “Pourquoi devrait-on se priver des compétences de la moitié de l’humanité ! A partir du moment où on a l’envie, la passion et les compétences, il faut y aller !” et Elise Vandermeersch, Officier câble de Louis Dreyfus Armateurs “Les garçons comme les filles ont les mêmes preuves à faire lorsqu’ils débutent”

2e partie – “Elles pitchent, Elles naviguent, Elles construisent, Elles produisent, Elles transportent” : Témoignages de marraines des secteurs de la construction navale, des énergies marines renouvelables, du portuaire et de la logistique qui ont présenté leurs parcours et métiers. Retrouvez les intervenantes ci-dessous avec quelques verbatims :

Pour les métiers de la construction navale (industriel, militaire et civil) 

– Anne-Laure Gouni, Ingénieur études et essais Artillerie, Naval Group “J’ai toujours eu un gout pour les maths et la physique”

– Christelle Le Calvez, responsable secteur montage, Les Chantiers de l’Atlantique “Je ne me suis jamais mis de barrières, que ce soit pendant mes études ou pendant ma vie professionnelle liés au fait que j’étais une femme”

– Diane Viboud, Responsable bureau d’études, Chantier Couach “Je ne me destiné pas forcément au milieu maritime je suis une pure terrienne, j’ai eu la chance d’intégrer les chantiers Couach et de pouvoir commencer ma carrière au sein de cette entreprise et j’y est trouvé un monde très complet en terme de conception et aussi d’apprentissage”

– Maud Boissonnot, Responsable d’affaires, Engie Solutions “Je ne suis jamais trop posé la question d’être une femme ou pas, on est d’abord des personnes compétentes”

– Amandine Legrand, Vice-Présidente du Cluster Maritime de Nouvelle-Calédonie,

Pour les métiers des Energies Marines Renouvelables (EMR)/Océanographie

– Estelle Floret, Interface Engineer, EDF Renouvelables “J’ai rejoins EDF renouvelables il y a deux ans pour travailler sur le parc eolien de Saint Nazaire ce sera le 1er parc français qui fonctionnera fin 2022”

– Emilie Orhan, Chef de projet Ingénierie, BW Ideol “Il faut absolument choisir un secteur en accord avec ses valeurs”

– Anne-Laure Tucholski, Directrice programme Offshore, developpement et réalisation, RTE ” On a la chance de travailler sur des projets qui sont très vastes”

– Béatrice Perruchon, Engagement Manager, Capgemini ” On est tous capable, les filles comme les garçons”

Pour les métiers des ports et de la logistique

– Régine Vinson, Grand Port Maritime de Marseille “Faite ce que vous voulez, il n’y a pas d’autres barrières que celles que l’on se met”

– Laetitia Deransi, Responsable Opérations Armement , Boluda ” Le portuaire c’est une grande famille, il faut se jeter à l’eau et ne pas avoir peur d’y aller”

– Anne-Sophie Fribourg, Director of Ocean Freight Development, Bolloré Logistics ” quasiment où que vous soyez dans le monde vous avez la possibilité d’exercer ce métier”

3e partie – Orientation et formations : Des directrices et directeurs d’école de l’enseignement supérieur ont présenté les cursus académiques menant aux métiers du maritime. Retrouvez les intervenantes ci-dessous avec quelques verbatims :

– Caroline Grégoire, Directrice Générale, ENSM (Ecole Nationale Supérieure du Maritime) ” C’est un sujet que l’on traite tous les jours : attirer plus de femmes, plus de jeunes femmes dans ces métiers du maritime. Ces métiers sont totalement ouverts aux femmes, pour les parties navigants ou non navigants”

– Lieutenant de Vaisseau Emilie, Directrice adjointe de l’école de Maistrance, Marine Nationale ” A l’école de Maistrance, les femmes sont majoritairement plus appliquées, plus réfléchies. Elles ont mûrement réfléchi leurs choix et elles sont plus déterminées. Elles sont aujourd’hui trop peu présentes mais cela augmente au fur et à mesure des sessions…” “Les femmes ne sont pas là par hasard”

– Capitaine de corvette Sophie, Ecole Navale, Marine Nationale “Le cursus pour les femmes et pour les hommes est exactement le même aussi bien en termes de formation que de carrière à l’issue de l’école. Rien n’est fermé aux femmes !”

– Remy Thibaud, Directeur de la Formation de l’ENSTA Bretagne “L’école a une vocation très forte à aller s’intéresser aux jeunes filles. L’ENSTA Bretagne est leader du concours “Ingénieuse” cette année, ce n’est pas par hasard. Ce prix est la valorisation des écoles d’ingénieurs qui sont les plus attentives et qui accompagnent le mieux les jeunes filles” “Des métiers féminisés, des formations féminisées, donc tout pour vous accueillir !”

Enfin, en parallèle, le Cluster Maritime de Nouvelle-Calédonie, s’inspirant des Elles de l’Océan, a créé les Elles des Lagons, et a ainsi participé cette année à notre opération. Vous pouvez découvrir leur vidéo dans laquelle vous trouverez le témoignage de plusieurs marraines des lagons : https://youtu.be/0M3uIAhSqnw

Discours de clôture :

  • Frédéric Moncany de Saint-Aignan, Président du CMF
  • La Députée Sophie Panonacle

Retrouvez en lien le replay de l’édition 2021 !