Actualité MaritimeCMF

La Direction des affaires maritimes française (DMA) et l’Autorité maritime et portuaire de Singapour (MPA) ont signé le 19 avril un protocole d’accord (MOU) visant à renforcer leurs relations. L’accord a été signé par M. Marc Abensour, ambassadeur de France à Singapour, et Mme Quah Ley Hoon, directrice générale de la MPA, en marge de la Singapore Maritime Week. Ce protocole d’accord rassemble, du côté français, les acteurs clés du secteur maritime tels que le Cluster Maritime Français (CMF), le Groupement des Industries de Construction et Activités Navales (GICAN) et la Chambre de Commerce Française à Singapour (FCCS), afin de renforcer la coopération maritime franco-singapourienne.

Le protocole d’accord vise à développer des synergies dans des domaines d’avenir du secteur maritime tels que l’innovation numérique, la digitalisation, le développement durable, en favorisant notamment les partenariats industriels et institutionnels. Il a également pour ambition de soutenir la collaboration en matière de formation et de développement des compétences, et de contribuer à développer la coopération universitaire et de recherche dans le domaine maritime.

L’ambassadeur de France à Singapour, M. Marc Abensour, a déclaré : “Ce protocole d’accord constitue une avancée majeure pour la coopération maritime entre la France et Singapour. Il va permettre d’encourager des initiatives innovantes à travers des projets concrets entre nos deux écosystèmes maritimes. Il contribuera entre autres à accélérer la digitalisation et la décarbonisation du secteur maritime. Je me réjouis de constater le fort engagement du secteur maritime français qui va renforcer et densifier la collaboration entre nos deux pays. “

Le président du Cluster Maritime Français (CMF), M. Frédéric Moncany de Saint-Aignan a déclaré : ” Avec ce MOU, c’est l’ensemble de la task force maritime française, composée de l’Ambassade de France, de la DMA, de la FCCS, de BPI France, du CMF, du GICAN, d’entreprises privées, de laboratoires et d’universités, qui s’engage à promouvoir et à développer des synergies et des projets concrets avec Singapour. Dans le domaine particulier de la transition écologique, le CMF agit à l’avant-garde en combinant outils numériques et intelligence artificielle, en plus d’initiatives fédératrices comme le lancement de la “Coalition pour la transition éco-énergétique” en 2019. Notre objectif est de promouvoir une approche globale, de synchroniser et de mutualiser les efforts pour permettre à l’industrie maritime d’atteindre les objectifs climatiques mondiaux.”

Le président de la Chambre de commerce française à Singapour (FCCS), Pascal Lambert, a déclaré : “Cet accord démontre les liens profonds qui continuent à se développer entre l’écosystème français et l’économie singapourienne. Avec ses plus de 700 membres, la FCCS est un exemple du dynamisme de cette communauté d’affaires. Nous sommes fiers d’assister aux succès de certains de nos secteurs économiques les plus dynamiques, et l’industrie maritime en fait clairement partie. L’accent mis par Singapour sur l’innovation numérique et le développement durable s’accorde parfaitement avec l’expertise de l’industrie maritime française, et nous sommes convaincus que cet accord sera bénéfique pour les deux parties.”