Actualité MaritimeCMF

Suite à son entretien hier avec la Ministre de la mer, Annick Girardin, le Président du Cluster Maritime Français, Frédéric Moncany de Saint-Aignan, s’exprime sur les attentes des acteurs de la filière maritime.

« Le retour d’un véritable Ministère de la mer, de plein exercice, est une grande satisfaction et une nouvelle espérance pour les hommes et les femmes qui, à l’image du Cluster Maritime Français, œuvrent et se battent chaque jour pour que la France ait une économie maritime à la hauteur de son potentiel mondial et de ses acteurs économiques. 

Mais cette espérance doit maintenant se concrétiser, rapidement, à l’heure où l’économie bleue peut jouer un rôle crucial dans la relance et la souveraineté française.

Ce ministère de la mer, pour tenir ses promesses, se doit d’avoir un périmètre, des attributions et des moyens budgétaires à la hauteur.

Sur le périmètre, il doit pouvoir agir sur l’ensemble des secteurs qui composent le Cluster Maritime Français. Un budget d’intervention est indispensable pour qu’il puisse accompagner des projets.

C’est cet ensemble de points que j’ai souhaité évoquer avec la Ministre lors de ce premier entretien dès le premier jour de son installation.

Depuis le début du quinquennat, nous avons été écoutés par le gouvernement. Faut-il rappeler le discours du Président de la République aux Assises de Montpellier ? L’importance de la mer pour l’avenir de la France est désormais partie intégrante de la stratégie présidentielle.

Emmanuel Macron l’a d’ailleurs rappelé lors de son allocution le 14 juin dernier – « Nous allons accélérer la stratégie maritime ». 

Aussi, nous sommes convaincus que très au-delà du symbole, avec des moyens, un périmètre « mer et littoral » allié à un indispensable Secrétariat général de la mer, ce nouveau ministère de la mer, voulu par le Président de la République et son Premier Ministre Jean Castex, répondra aux attentes des Français, qui tous, marins ou terriens, attendent que la France fasse usage de toutes les énergies et synergies possibles, pour surmonter les épreuves qui s’annoncent, relancer l’économie, et reconstruire. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

six − 1 =

Publier des commentaires