Actualité Maritimeactualitésmaritimes

Oceanwings, le concept d’aile arisable, affalable et automatisée, développé depuis plusieurs années par VPLP design et issu de l’expérience du cabinet dans la Coupe de l’America, entre dans une nouvelle phase. Le projet passe au stade de démonstrateur industriel avec l’installation de deux ailes sur Energy Observer, le premier navire à hydrogène autour du monde.

Après une carrière de compétiteur hors pair sous les noms de Formule TAG, Tag Heuer, Enza New Zealand, Royal & SunAlliance, Team Legato, ou Daedalus, ce bateau de légende vit aujourd’hui une nouvelle vie sous le nom d’Energy Observer. Construit au Canda en 1983 par l’architecte naval Nigel Irens, sous la supervision du navigateur Mike Birch, il est le maxi-catamaran qui a marqué de manière décisive l’évolution des multicoques. A l’origine long de 24,38 mètres, il a été rallongé quatre fois et mesure aujourd’hui 30,5 mètres pour 12,80 mètres de large.

Véritable laboratoire expérimental visant k’autonomie énergétique, Energy Observer est le premier navire au monde, capable de produire son hydrogène à partir de l’eau de mer, grâce aux énergies renouvelables.

Dès les prémisses de sa nouvelle vie, VPLP a été impliqué dans els dernières modifications architecturales du bateau, travail qui culmine avec l’installation du démonstrateur du propulseur éolien Oceanwings® au premier trimestre 2019. Le travail de VPLP s’est déroulé en deux phases, une première, début 2016, une seconde mi-2018.

 

En savoir plus 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

15 + dix =

Publier des commentaires