Le maritime dans l'économie

Onglets principaux

Le monde a connu plusieurs révolutions économiques et industrielles dans le passé, la plus récente étant la révolution « internet ». La prochaine révolution sera maritime, elle est déjà engagée. La mer est le nouvel espace de développement de la planète car elle est à la croisée de tous les secteurs de l’économie et répond aux besoins de l’humanité et du mode de vie de nos sociétés : alimentation, transition énergétique, santé, minéraux, transports, loisirs. 

Le maritime pèse 1.500 Mrds$ dans l’économie mondiale, 2e secteur économique, et pèsera 3.000 Mrds$ en 2030 (OCDE). 

Aux côtés des secteurs traditionnels, de nouveaux secteurs industriels vont émerger à l’horizon des prochaines décennies. Ces secteurs concerneront principalement les marchés des technologies nécessaires à l’exploitation des ressources, ainsi que celui du monitoring des activités en mer et celui de la sûreté des espaces maritimes dans lesquels elles sont implantées. 

Cette exploitation est une des conséquences de l’épuisement progressif des ressources terrestres mais aussi de l’augmentation des besoins d’une population mondiale qui s’accroît et de l’émergence de puissances industrielles. Elle devra impérativement être raisonnée en prenant en compte le double souci de durabilité des ressources et de protection de l’environnement. 

Le développement de ces activités en mer va également créer de nouvelles filières économiques sur les littoraux, ce qui, couplé à l’accroissement de la densité des populations sur les côtes, se traduira par une autre gestion du littoral et des interfaces terre/mer, porteuse elle aussi de nouvelles activités (infrastructures portuaires flottantes, production et traitement de l’eau). 

Tous ces secteurs économiques sont et seront créateurs de richesses et d’emplois pour les industriels qui auront su se positionner sur les marchés mondiaux.

L’économie maritime c’est autant de filières industrielles historiques qui ne cessent d’innover pour rester compétitives…

Transport

95 % des biens échangés passent par les mers, 10,25 Mrdst en 2014, transitant par les ports avant d'être éclatés dans l'hinterland. C’est le mode de transpor t le moins polluant (3 fois moins que la route et 15 fois moins que l’avion) et le plus économique.

Industrie navale

312 Mrds€ de commandes de navires en 2015. 

Le secteur est tourné vers les transports intelligents (performance énergétique, carburants alternatifs, sécurité, écoconception, autonomie) et industries qui s'appuient sur ses compétences pour aller en mer.

Pêche et produits de la mer

17 % de la population mondiale dépend du poisson. Le commerce de la pêche représente 150 Mrds$. De la capture à la consommation il faut maximiser les ressources pour une alimentation intelligente.

Ressources énergétiques

30 % du pétrole et 27 % du gaz sont produits offshore et représentent respectivement 20 % et 40 % des réserves mondiales connues, avec une augmentation de 50 % de la demande en énergies primaires d'ici 2030.

Communications

99 % des communications, dont les ordres financiers, passent par des câbles sous-marins. 

1.000.000 km de câbles toujours plus rapides, jusqu’à 160 To/s pour le prochain câble.

…que de filières industrielles émergentes pour répondre aux nouveaux besoins…

Énergies renouvelables
 

Le potentiel des énergies marines renouvelables est estimé entre 20 et 90 KTWh, suffisant pour couvrir les besoins de consommation mondiale. 

Aujourd'hui 11 GWh sont installés, 25 GWh sont en projet. 

Le marché du stockage représentera 30 Mrds€ en 2030.

Ressources minérales

En 2030, la part des minéraux marins dans la production mondiale sera de 10 % pour un marché de 10 Mrds$. 

Ils répondent au besoin des industries, notamment des high tech. La Chine maîtrise 95 % des « terres rares ».

Biotechnologies

La France est le 1er producteur européen de biotech. 

Les biotech marines, utilisées en santé, nutrition, chimie, énergie, matériaux, représentent un marché mondial de 2,8 Mrds$ avec une croissance de près de 12 %/an.

Aquaculture

En 2015 l'aquaculture mondiale a produit 73 Mt de poisson (2015) pour une consommation moyenne de 20,2 kg/hab. 

En 2025, ce sera 102Mt pour 21,8 kg, avec une population estimée alors à près de 8 Mrds d'humains. 

Beaucoup d'innovations attendues dans les ressources, les modes de production

Tourisme et croisière

Le tourisme littoral représente un marché mondial de 161 Mrds$. 22 millions de passagers en 2014 et 40 paquebots en construction pour une valeur de 27 Mrds€, avec le développement de marchés de niche comme la croisière de luxe ou les croisières scientifiques. 

5.000 yachts sillonnent les mers.

…avec des enjeux transversaux communs à ces filières et à l’ensemble de l’économie.

Environnement

La mer produit 50 % de l’O2 et absorbe 25 % du CO2

Elle subit le changement climatique et les pollutions. 

Afin de limiter ces impacts, les innovations permettent de mieux protéger le milieu marin et les services écosystémiques rendus essentiels à l'humanité.

Formation

Nombre de métiers sont en mutation ou n’existaient pas il y a quelques années. 

Il faut former des jeunes mais aussi les professionnels aux nouveaux outils et process. 

Cela pour ra représenter 1 million d'emplois d'ici 15 ans.

Infrastructures

10 industries françaises du BTP, présentes aussi dans le maritime, sont n°1 mondial. 

Les infrastructures et enjeux associés (innovation dans les matériaux et accès aux ressources) sont essentiels: ports et réseaux (fleuve, rail, route), installations en mer (oil&gas, EMR, POMU, parcs aquacoles), digues et polders.

Numérique

La transformation numérique concerne aussi le maritime : automatisation et process, réalité augmentée, big data, data center immergés, cybersécurité. 

Le marché français du big data est estimé à 9 Mrds€ en 2020.

Sciences et innovations

La recherche scientifique et l'innovation technologique permettent de connaître le milieu marin (seuls 5 % des fonds marins et 15 % de la biodiversité marine sont connus) et de développer les moyens et solutions pour aller en mer, repousser les frontières du savoir et du possible.

Services

Assurance, courtage, droit et f inance sont au coeur du maritime avec plusieurs leaders mondiaux français. 

Marché annuel de 32,6 Mrds$ pour l'assurance et nouveaux modèles de financement pour aider à l'innovation et à l'industrialisation.

Sûreté et sécurité

En France les ser vices et industries liées à la sûreté représentent 30 Mrds € sur un marché mondial de 660 Mrds€. 

Face à la montée des menaces en mer, la défense de la souveraineté et la protection de ceux qui sont en mer vont participer à la croissance de ce marché.

Surveillance

La surveillance des espaces maritimes, le suivi du milieu marin et le monitoring des activités, sont des marchés en plein essor. Aux côtés des équipements innovants (bouées, radars, etc.), le rôle déjà important de l’espace se renforcera.

Gagner le pari de la croissance bleue

L’enjeu réel pour la France consiste à utiliser dès maintenant ses atouts pour faire germer les futurs champions français de la mer comme le sont aujourd’hui Google ou Apple dans le monde de l’internet : des centaines de milliers d’emplois exaltants et plein d’avenir pour nos jeunes, et l’une des rares perspectives de développement de nos Outre-mer. 

Pour atteindre cet objectif, une politique maritime ambitieuse devra prendre en compte en particulier : 

la vision et la gestion intégrées des activités maritimes pour comprendre toutes les interactions entre économie, environnement et société, dans toutes les dimensions : mer, interface terre-mer et au coeur des territoires ; 

l’adaptation des politiques publiques pour créer les conditions de développement des acteurs économiques, notamment sur les plans administratif, juridique, fiscal et financier, ainsi que dans la diplomatie et la défense. 

Les travaux menés actuellement pour la Stratégie Nationale de la Mer et du Littoral et la planification des espaces maritimes révèlent un besoin urgent : définir ce que la France veut faire de ses espaces maritimes, à l’instar de ce qu’elle a sur faire pour l’espace ou le nucléaire.

Atouts de la France maritime

Atouts géographiques

11,5 Mkm. d’espaces maritimes 

3 façades maritimes en Europe 

Une présence sur tous les grands axes de l’économie mondiale grâce aux Outre-mer

Atouts industriels 

De la start up aux grands groupes, des écoles et universités aux laboratoires, la France compte plusieurs leaders mondiaux dans les secteurs clés de l’économie. 

Si la France développe le secteur maritime, il pourrait peser 150 Mrds€ et 1.000.000 d'emplois d'ici 15 ans. 

La croissance bleue est au service de la croissance économique de la France.

Poids du maritime dans l’économie française