Construction et activités navales

L’industrie de la construction et réparation navales françaises emploie environ 42.000 personnes en direct, et se situe au 6e rang mondial et au 2e rang européen du marché global civil et militaire. Cette industrie se caractérise par des savoir-faire et des technologies qui dépassent souvent le créneau “naval”, et une forte part de chiffre d'affaires à l’export qui s’explique par sa capacité à innover.

Une industrie polyvalente et innovante 

Les succès français dans le domaine de la construction navale s’expliquent par l’adaptabilité des ressources humaines, la remarquable capacité d’innovation et l’efficacité commerciale. Les chantiers français se sont spécialisés dans la construction des unités les plus complexes: paquebots et autres navires à passagers, navires de recherche et autres navires spécialisés, navires de combat, bâtiments de projection de forces, sous-marins ou navires de soutien. Les chantiers et équipementiers français produisent des navires à forte valeur ajoutée, allant jusqu’à 400 m de long. Ce savoir-faire reconnu est également utilisé dans l’offshore et au profit du développement des énergies marines renouvelables.

Une industrie ensemblière qui se renforce et s’exporte 

Un grand navire est comme une petite ville, on y intègre donc un très grand nombre de produits et équipements. C’est le métier d’ensemblier dans lequel notre industrie est particulièrement per formante. Les co-traitants, fournisseurs d’équipements ou de services sont implantés aussi bien sur le littoral qu’au coeur des territoires partout en France. 

Ce réseau industriel, soutenu par les régions, les clusters et les pôles de compétitivité, fonde la filière navale française.


Chantiers



Réparation



Déconstruction / démantèlement



Refit



Équipementiers