logo.png


Le GEEM, groupe de Conseillers du Commerce Extérieur, représente une vingtaine d’entreprises pour la plupart membres du Cluster Maritime Français (CMF). Il est présidé par Philippe Louis-Dreyfus et animé par Marie-Noëlle Tiné, Directrice adjointe du CMF. 



Le groupe vient de publier son premier rapport, qui dresse l'état des lieux de l’importance des filières traditionnelles et émergentes pour l’économie de la France et son commerce extérieur. Ce dernier inclut les éléments de contexte, les opportunités, les atouts mais aussi les menaces auxquelles les filières sont confrontées. Il met en avant plus d’une centaine d’entreprises déjà présentes à l’international, et propose des recommandations pour soutenir le développement et la croissance des filières maritimes à l’international. 

Le GEEM apporte ainsi sa contribution aux pouvoirs publics et aux entreprises pour développer le poids de la filière maritime française à l’échelle mondiale d’ici 2030, conformément aux hypothèses de l'OCDE (cf. rapport de mai 2016 : d'ici 2030, l'économie maritime mondial aura doublé et représentera plus de 3 000 Mds $ de CA agrégé). 


Economie_Maritime_FR.JPG

Le rapport du GEEM soulève plusieurs points importants, illustrés par des chiffres clefs, à savoir notamment :

  • 75% de la production de l’industrie nautique est exportée
  • 85% des échanges maritimes extérieurs de la France en volume (66% en valeur) transitent par les ports de commerce français
  • 90% des biens et produits fabriqués dans le monde passent un jour par voie maritime
  • 40% du chiffre d’affaires du naval de défense est réalisé à l’export (100% pour certaines entreprises)

Au sein du rapport, le GEEM porte également une attention particulière à l'Indonésie - pays prioritaire selon l'analyse du groupe - au regard du développement de son économie à travers un grand nombre de projets maritimes ambitieux.

Pour plus d'informations, le Cluster vous invite à contacter Marie-Noëlle Tiné : mn.tine@cluster-maritime.fr