Bienvenue au Cluster Maritime Français !

Le mot du Président


Il y a plus de huit ans, au cours de l'Assemblée informelle réunie au Conseil Economique et Social, assemblée devenue "constituante" (voir rubrique  « Téléchargements / éléments constitutifs du CMF »…de ce site) nous avions dit en substance que l'initiative de création du "Cluster Maritime Français" était un pari. Nous avions ajouté publiquement que ce pari ne pourrait raisonnablement être gagné qu'à (au moins) trois conditions
:


- la première était que dans les trois mois suivants, assez de finances aient été réunies pour disposer de moyens suffisants, en particulier humains. Ce qui fut fait, permettant ainsi d'atteindre l'objectif d'adjoindre au président un directeur général aux compétences et potentialités appropriées, et de commencer à former l'équipe du CMF ;

- la deuxième était que les dirigeants les plus divers du monde maritime concourent eux-mêmes activement à la définition, par le management du CMF ainsi constitué, d'un plan d'action susceptible de recueillir l'approbation du conseil d'administration au plus tard au bout de six mois. Ce qui fut fait au terme de 80 discussions approfondies avec les chefs d'entreprise et les dirigeants des grandes fédérations de notre secteur, et de la rédaction d'un plan d'action d'ailleurs toujours en vigueur ;

- la troisième, très claire, était que si le Cluster ainsi créé n'avait pas fait la preuve de son efficacité (fondée sur les axes dialogues-networking, communication, lobbying, élaboration de projets ou positions concrètes résultant de réelles synergies transversales), il se saborderait lui-même sans attendre d'être "rejeté" par ses membres !

Or l’existence et le rôle du CMF ont été confirmés à l’unanimité et par acclamation à la grande Assemblée Générale de juin 2008, après analyse dans le détail de l’action et les résultats du Cluster depuis l’origine.

 Aujourd'hui, quatre ans et demie plus tard, et plus deux cent sociétés supplémentaires l'ont rejoint et l'on peut dorénavant considérer que le CMF fait solidement partie du paysage maritime français et européen. Ceci étant d'ailleurs et d'abord dû à tous les professionnels qui l'ont encouragé, soutenu, et ont participé aux activités qui leur étaient proposées, puis les ont positivement évaluées. Qu'ils en soient remerciés !

Avec son actif et prestigieux conseil d'administration, ses plus de 5 000 participations de dirigeants et responsables maritimes dans ses groupes dits "de synergie", les plus de 400 séances de travail de ces groupes, les 1400 chefs d'entreprise et cadres rassemblés chaque année aux "Assises ses de l'Economie maritime et du littoral", la reconnaissance fréquemment manifestée des Pouvoirs Publics et des institutions européennes, "la place maritime française " voulue par le Cluster commence enfin à exister. Et ce pour le plus grand bénéfice de ses membres et de la France maritime elle-même. Comme le montrent d'ailleurs les nouvelles et nombreuses réalisations solidaires de ses adhérents.

Le défi est maintenant que la créativité et le sérieux du travail du CMF soient non seulement maintenus et renforcés, mais aussi que le nombre des entreprises qui "y croient", et y agissent, continue d'augmenter régulièrement, renforçant ainsi la crédibilité et le poids de toutes les initiatives communes que le monde maritime peut générer s'il continue de s'unir partout et à chaque fois qu'il le peut.

Francis Vallat

__________________________

Editorial - Novembre 2008


En octobre 2005, au cours de l'Assemblée informelle réunie au Conseil Economique et Social, assemblée devenue conditionnellement "constituante" (voir rubrique  « Téléchargements / éléments constitutifs du CMF »…de ce site), nous avons dit en substance que l'initiative de création du "Cluster Maritime Français" était un pari. Nous avons ajouté publiquement que ce pari ne pourrait raisonnablement être gagné qu'à (au moins) trois conditions :

- la première était qu'au début 2006 suffisamment de finances aient été réunies pour disposer de moyens, en particulier humains, suffisants. Ce qui fut fait à peu près dans les temps, permettant ainsi d'atteindre l'objectif d'adjoindre au président un directeur général aux compétences et potentialités appropriées ;

- la deuxième était que les dirigeants les plus divers du monde maritime concourent à la définition d'un plan d'action susceptible de recueillir l'approbation du conseil d'administration au plus tard au seuil de l'été 2006. Ce qui fut fait le 3 juillet au terme de 80 discussions approfondies avec les chefs d'entreprise et les dirigeants des grandes fédérations de notre secteur ;

- la troisième, très claire, était que si le Cluster ainsi créé n'avait pas fait la preuve de son efficacité (fondée sur les axes dialogues-networking, communication, lobbying, élaboration de projets ou positions concrètes résultant de réelles synergies transversales) avant fin 2007, il se saborderait lui-même sans attendre d'être "rejeté" par ses membres !

Or l’existence et le rôle du CMF ont été confirmés à l’unanimité et par acclamations à la grande Assemblée Générale de juin 2008 convoquée pour statuer  sur les comptes à fin 2007, mais surtout pour analyser dans le détail l’action et les résultats du Cluster depuis l’origine. Ceci après un long rapport moral décrivant et commentant toutes les étapes et réalisations du Cluster pendant deux ans et demie (rapport bientôt disponible sur ce site). Aujourd'hui on peut considérer  que le CMF fait solidement partie du paysage maritime français et européen, et que la reconnaissance de son utilité (i.e d'une véritable valeur ajoutée) a été clairement manifestée. Ceci étant d'ailleurs et d'abord dû à tous les professionnels qui ont encouragé, soutenu et participé aux activités qui leur étaient proposées, et qui les ont positivement évaluées. Qu'ils en soient remerciés !

Il n'en reste pas moins que l'édifice est encore fragile et que l'essai doit absolument être transformé dans la période à venir, si l'on veut vraiment que "la place maritime française " existe vraiment, pour le plus grand bénéfice de ses membres les plus divers et de la France maritime elle-même.

Le défi est donc que la créativité et le sérieux du travail du CMF soient non seulement maintenus et renforcés, mais aussi que le nombre des entreprises qui "y croient", et y agissent, continue d'augmenter régulièrement, renforçant ainsi la crédibilité et le poids de toutes les initiatives communes que le monde maritime peut générer s'il continue (démarche nouvelle en France) de s'unir partout où il le peut.
.

Francis Vallat - Novembre 2008

__________________________

Editorial - Juillet 2007

Il y a un peu plus de dix huit mois donc, nous vous parlions de « tentative de fédérer et renforcer complémentarités actives et solidarités concrètes entre acteurs marchands de la France maritime. Force est de constater qu’aujourd’hui, la France maritime marchande est plus en mouvement qu’elle ne l’était !

Pourquoi un tel optimisme, naturellement « mesuré » ?

Fort de ses 130 membres (bientôt 150, référencés dans l’annuaire des membres) qui nous ont fait confiance depuis le début ou qui nous ont rejoints récemment, le Cluster Maritime représente incontestablement de plus en plus la communauté de la France maritime marchande. Une communauté qui a décidé de faire bouger les lignes … et ça bouge !

Un plan d’action ambitieux, articulé autour de trois axes principaux Communication/Synergies/Lobbying, a bien été mis en œuvre et porte ses fruits. Parmi les actions concrètes les plus significatives, sont à souligner en particulier :


Les rapports des groupes synergies

 

  • Rapport du groupe « Marine Marchande – Marine Nationale » : Coopération Marine marchande – Marine Nationale (document pdf à télécharger)

Le fonds d’investissement marin

Autre projet phare du Cluster, fruit du travail du groupe éponyme : la création d’un fonds d’investissement marin qui devrait atteindre 50 millions d’euros d’ici fin 2007. Ce projet totalement transversal est soutenu par l’ensemble de la communauté maritime, notamment les Pôles de Compétitivité Mer, pourvoyeurs de projets innovants.

Lettre ouverte et questions aux candidats à la présidentielle

A l’occasion des présidentielles de 2007, le Cluster a écrit une lettre ouverte aux candidats à la présidence de la République, et a en outre contribué, avec l’IFM, à faire parvenir quinze questions aux candidats en leur demandant de prendre position sur les préoccupations primordiales du monde maritime. Vous pouvez télécharger une synthèse comparative de leurs réponses et consulter cette lettre ouverte en cliquant ici.

Les déjeuners networking

Depuis octobre 2006, se sont tenus 6 buffets autour d’une quarantaine de participants au premier et plus d’une centaine à tous les derniers. Dirigeants et décideurs opérationnels représentants les membres du CMF, haut fonctionnaires et journalistes de la communauté maritime se retrouvent dans ce cadre informel, et tous saluent l’agrément et l’efficacité de ce type de rencontre.

Le partenariat avec la Marine Nationale, seul membre étatique du Cluster Maritime

Depuis octobre 2006, la Marine Nationale nous fait l’honneur de promouvoir les talents maritimes français sur ses bâtiments de combat à chaque escale dans les ports du monde (lors des réceptions et réunions à bord,…) en présentant les affiches réalisées par le Cluster, mises à disposition des officiers RP des bâtiments concernés. Ces affiches complétées d’une animation PowerPoint sont à consulter sur la page « présentation des talents maritimes ».

Enfin, nous vous invitons à visiter ce site pour mieux connaître le Cluster, ses membres et ses activités. Pour consulter plus en détails notre plan d’action ainsi que les résultats et/ou points d’avancée de nos travaux, rendez-vous à la rubrique « nos actions ».

Pour connaître les dates de nos prochains déjeuners networking et groupes synergie, ainsi que les actualités et événements marquant du monde maritime, consultez notre page d'accueil.

Et si vous aussi, vous souhaitez entrer dans la dynamique du Cluster, rejoignez-nous via la rubrique « Adhérer » !


F. Vallat / Ph. Perennez / MN. Tiné

__________________________

Editorial - 2006

Merci de votre intérêt pour notre tentative de fédérer et renforcer complémentarités actives et solidarités concrètes entre acteurs marchands de la France maritime.

Car la France maritime, trop souvent et surtout bêtement ignorée, est déjà une force qui compte... Beaucoup plus en tout cas que certains le pensent, comme le démontrent à l'envi son poids économique et ses vrais emplois directs. Le maritime français c'est autant que l'industrie automobile tout entière, bien plus que toute la banque française et 50% de tout ça à l’export !!!

Or la France maritime a les moyens de représenter bien plus encore si elle se met vraiment en mouvement !

En effet, trop souvent ignoré dans un pays dont la tradition se rattache avant tout à la terre, au fief (et dont la culture séculaire est marquée par la richesse, la diversité et la solidité du sol, et donc par la puissance traditionnelle de sa paysannerie puis de son industrie) le secteur maritime français souffre de la méfiance naïve, coupable, étroite, qu'inspirent confusément chez nous "le commerce" et l'ouverture vers le grand large. Sans parler de l'image - fausse bien sûr, et perverse - que négoce et transport sont des activités non pas subalternes (quoique !) mais en tout cas moins éthiques, moins sociales, et pour tout dire moins nobles. Une exception française qui fait d'ailleurs sourire bien des pays amis, pourtant tout aussi soucieux que le nôtre du bien-être et de l'emploi de leurs citoyens à l’ère de la mondialisation !

Le cluster maritime national souffre aussi de notre indéniable tempérament gaulois, qui nous pousse à nous quereller ou à agir d'abord individuellement, en oubliant trop souvent que l'union - quand elle est incontestable et fondée sur des réalités économiques - peut faire la force, et que cette force peut profiter en retour à chacun de ceux qui y contribuent .

Le Cluster Maritime Français est le premier effort jamais tenté par les acteurs maritimes marchands de notre pays - ceux qui sont les vrais "talents maritimes français", - pour se battre ensemble hic, nunc, demain et ailleurs. Tout cet effort, et c'est pour cela qu'il a quelques chances de succès, repose sur la volonté de ses membres, la foi de ceux qui dans toutes les professions l'ont porté publiquement et le soutiennent, ainsi que sur une coopération d'envergure avec le bras séculier marin à la fois le plus traditionnel et le plus novateur : une Marine Nationale qui veut aider au rayonnement des talents maritimes français !

Lisez, faites vous votre opinion puis rejoignez la cohorte de ceux qui se "mouillent" pour que la France Maritime gagne et fasse à son tour gagner leurs entreprises ou fédérations.

Nous ne vous attendons pas, ni ne vous attendrons mais nous vous espérons. Dès maintenant et aussi pour cette année 2007 où certaines échéances pourraient bien nous aider à faire bouger les lignes du cher et vieux pays.

Oui les pros du maritime bougent et - avec tout le poids de leur économie - veulent être plus et mieux entendus : qu’on se le dise !

Francis Vallat & Philippe Perennez

Lisez les témoignages !

Découvrez l'interview audio de Francis Vallat et celle de Philippe Perennez sur le site MeretMarine.com