...Ports
Armateurs
Offshore
Construction Navale
Recherche
pêche
Nautisme
Marine Nationale
Gérard d’ABOVILLE, Président du Conseil Supérieur de la Navigation de Plaisance : Lieu de rencontre, de réflexion et de proposition, le CMF démontre que les activités maritimes sont étroitement liées. Chacune bénéficie de la promotion que le Cluster apporte au fait maritime français.
Michel BELLION, Délégué national de la filière Mer : La mobilité professionnelle au sein du maritime ne se décrète pas, elle nécessite une dynamique, des décloisonnements, des pratiques d'entraide, en somme ces vertus que porte le Cluster Maritime Français.
Philippe BERTEROTTIERE, PDG de GTT : Rassemblant des entités différentes ayant en commun les enjeux maritimes, le Cluster réussit un tour de force : montrer que la France a un atout majeur qui ne demande qu’à se développer encore plus.
Patrick BOISSIER, PDG de DCNS : Depuis 7 ans maintenant, le CMF est la voix de la France maritime. Cette voix doit être de plus en plus forte pour convaincre que la mer est un extraordinaire réservoir de croissance pour notre pays.
Philippe BOISSON, Président de l’Association Française de Droit Maritime : Le CMF a réussi le pari de réunir sous une même bannière les acteurs de la France maritime dans sa globalité. Continuons de soutenir son action pour être mieux entendu auprès des politiques et des medias.
Laurent CASTAING, Directeur Général de STX France : Le Cluster c’est d’abord une bande de professionnels passionnés et respectueux de la mer, convaincus de son importance économique pour notre futur, et qui veulent que la France y porte plus attention.
Thibault de FOUCHIER, Expert Maritime et Financier, S2F Navispec : Depuis l’origine, notre groupe a fondé son développement sur l’esprit de partenariat qui est l’esprit même du Cluster pour élaborer des actions qui portent efficacement notre industrie vers l’avenir.
Philippe FOURRIER, Président d’ILAGO : Le CMF c’est une équipe disponible, efficace et passionnée. Le travail déjà abattu est considérable, et la tâche l’est tout autant : souhaitons une longue vie au Cluster, dans notre intérêt à tous !
Jean-Michel GERMA, Président de SOPER : Le CMF c’est l’alliance des talents du maritime et de l’énergie pour lancer la filière éolienne offshore, et déjà mobilisés pour le développement des EMR et l’aventure du stockage de l’énergie en mer.
Alain HOUARD, VP Marine & Offshore de Dassault Systemes : Temps historiques pour l'industrie navale : la mer crée de vraies opportunités de business. Nous soutenons activement le CMF qui renforce la position de la France face à la concurrence internationale.
Christian LEFEVRE, Directeur Général de BOURBON : Le CMF œuvre pour que la France maritime reste compétitive et que les centres de décision des entreprises puissent continuer à gérer leurs opérations à l’international depuis leur base française.
Philippe LOUIS-DREYFUS, PDG de LOUIS-DREYFUS ARMATEURS : Le CMF a joué un rôle majeur dans la (re)connaissance des activités maritimes, outils essentiels du développement durable. La société et les politiques voient la mer d'un œil neuf. Merci au Cluster !
Frédéric MONCANY DE SAINT AIGNAN, Président de la Fédération Française des Pilotes Maritimes : Les acteurs, les enjeux, les richesses en mer sont multiples. Pour une vraie ambition maritime, des échanges transversaux créant des synergies sont indispensables aux intérêts nationaux. C’est ça le CMF !
Bruno NICOLAS, Directeur Général de VINCI Energies France : Initiative originale à sa création, le CMF est devenu l’organisation française de référence des acteurs du maritime. Plus qu’un lieu d’échanges c’est un centre d’actions créateur de nouvelles opportunités.
Jérôme PECRESSE, Président d’ALSTOM Renewable Power : Au nom d’Alstom, acteur majeur des EMR et membre actif du Cluster depuis 2010, je salue la contribution décisive du CMF au développement d’une filière en devenir et lui renouvelle toute ma confiance.
Pascal PIRIOU, PDG du Groupe PIRIOU : Le CMF est la voix du secteur maritime français, dont tous les acteurs ont enfin trouvé le moyen pour que leur voix porte, loin et fort, notamment auprès des Pouvoirs Publics, et c'est fondamental.
Jean-Marie POIMBOEUF, Président du GICAN et Vice-président du CORICAN : Depuis sa création, le CMF a un rôle de vigie dans un monde toujours plus complexe : espace de dialogue, de réflexion et de promotion, c’est tout le maritime qui bénéficie des synergies ainsi créées.
Jean-Bernard RAOUST, PDG de BRS : Pari gagné ! En 7 ans, le CMF, entité représentative, respectée et écoutée, a créé une communauté maritime active pour mettre en valeur ses savoir-faire et affronter ensemble les défis économiques.
Amiral Bernard ROGEL, Chef d’Etat-major de la Marine nationale : La stratégie française de défense et sécurité intègre désormais les enjeux maritimes. Le CMF a un rôle clé pour expliquer ces enjeux et leurs évolutions. Ce qui se passe en mer est vital pour notre avenir.
Gérard ROMITI, Président du Comité National des Pêches Maritimes et des Elevages Marins : Le secteur de la pêche est bien décidé à relever les différents enjeux maritimes du 21e Siècle. La solidarité mais aussi les synergies transversales développées par le Cluster sont à ce titre précieuses.
Philippe VALLETTE, Directeur Général de NAUSICAA : En cette époque d’émergence de la Blue Society, le soutien du Cluster est plus que jamais indispensable à la mobilisation du monde maritime, afin de croire au progrès durable et de réussir, tous ensemble.
Home > Economie Maritime > Grands projets

Grands projets

La mer suscite des rêves que les acteurs du maritime s’emploient à réaliser par la quête permanente de technologies innovantes afin de profiter pleinement des richesses et des opportunités de business en mer. Les idées visionnaires des grands projets du maritime, repoussent les limites de la vitesse, du large, du temps et des savoir-faire. Aujourd'hui, abouties ou non, elles rassemblent ainsi toute la France, en reflétant l’excellence de ses entreprises et l’audace d’une communauté de professionnels qui portent à l’international des symboles de réussite. 

Hydroptère

Le trimaran le plus rapide de la planète allie le rêve et la haute technologie. Ce voilier hors normes survole les océans à très haute vitesse et combine les techniques de pointe de l’aéronautique et du génie maritime. L’Hydroptère est un projet unique et avant-gardiste qui véhicule des valeurs technologiques et humaines d’une force rare. Son objectif est de démontrer le potentiel au large des voiliers “volants”. Alain Thébault, son concepteur et skipper, a détenu en 2009 le record absolu de vitesse à la voile sur un mille nautique (50,17 noeuds soit 95 km/h de moyenne). Désormais, Alain Thébault, Anders Bringdal, Philippe Perrier et Boris Prat travaillent sur l’Hydroptère Rocket, un projet de haute vitesse sur trois ans. Objectif 100 noeuds ! Le premier bateau devrait être mis à l’eau dès le printemps prochain. 

www.hydroptere.com

 Le nouveau paquebot France

 

Depuis les premières esquisses du projet en 2009, le nouveau paquebot FRANCE a fait l’objet de nombreuses études de conception menées par des professionnels réputés du secteur de la croisière. 

Aujourd’hui abouti, le projet entre dans sa phase de financement, dont il est espéré le bouclage courant 2014 afin d’envisager le début de la construction dès 2015. 

 

Le nouveau FRANCE se caractérise par un design révolutionnaire, inspiré des cheminées mythiques de l’ancien France devenu Norway, revisitées en espaces passagers, et sur un profil de coque contemporain dont la partie arrière rappelle l’univers des superyachts : une succession de ponts descendant vers la mer aboutit à une marina accessible aux passagers lorsque le navire est au mouillage. 

 

Dans la lignée des grands liners, le nouveau FRANCE associe le talent de grands designers à l’excellence française en matière de gastronomie, la conception des huit restaurants thématiques ayant été confiée à Alain Ducasse. 

 

Le nouveau FRANCE sera naturellement une vitrine des grandes marques françaises du Luxe et une opportunité pour de jeunes créateurs talentueux de disposer d’un tremplin de notoriété.

 

Résolument innovant, il revendique également les qualités écologiques qui seront l’apanage des navires de demain. 


www.lenouveaufrance.com

 

Neoline

L’association Neoline, créée à l’initiative de professionnels de la marine marchande, porte un projet novateur et ambitieux de cargo à propulsion principale vélique qui offrira une solution de transport sobre, efficiente et conforme aux normes environnementales les plus exigeantes. 

 

 

 

Le Neoliner, navire roulier de 120 m de long, sera doté d’un gréement duplex innovant et d’un dispositif de propulsion auxiliaire diesel électrique qui lui permet tront d’of frir une régularité d’exploitation conforme aux attentes du marché. Grace à un objectif de réduction de la consommation d’hydrocarbures de 90 %, l’offre Neoline sera à la fois compétitive et proche de l’excellence environnementale avec un taux moyen de réduction des émissions de GES de 90 %. Le premier prototype du Neoliner sera affecté à une ligne transatlantique reliant l’Europe au Québec. 

La réussite de ce projet doit à terme déboucher sur l’armement de plusieurs unités adaptées à différentes routes maritimes, et ce faisant porter témoignage de la capacité de la filière maritime française à occuper une position de premier rang dans la mise en oeuvre de solutions de transport maritime écoresponsables.  

www.neolinetransport.com 

 SeaOrbiter

Création de Jacques Rougerie, SeaOrbiter est un vaisseau unique au monde développant un nouveau concept d’observation sous-marine des océans par l’homme, en continu, 24h/24. Il permettra une meilleure compréhension des phénomènes marins, notamment ceux liés à la problématique du réchauffement climatique, et un nouvel inventaire de la richesse des océans pour une préservation de leurs ressources – comme de celles de notre planète. 

C’est, aussi, un vaste programme de communication, à très grande portée éducative, moteur d’une nouvelle aventure proposée aux hommes à l’échelle de la Méditerranée, de l’Europe et du Monde. 

C’est enfin un projet industriel innovant, véritable plateforme de tests permettant la mise en oeuvre de nombreuses solutions technologiques novatrices, notamment liées à l’utilisation des énergies marines renouvelables. 

 

Au coeur du vaisseau, le laboratoire hyperbare constitue un véritable simulateur spatial qui permettra à un équipage de 6 à 8 astronautes Nasa ou Esa (European Space Agency) de s’entraîner pour les futurs vols habités et d’effectuer des sorties extra-véhiculaires, sans contrainte, dans le milieu sous-marin environnant, pour des observations et des expérimentations similaires aux protocoles spatiaux. 


www.seaorbiter.com

 

haut de page