...Ports
Armateurs
Offshore
Construction Navale
Recherche
pêche
Nautisme
Marine Nationale
Gérard d’ABOVILLE, Président du Conseil Supérieur de la Navigation de Plaisance : Lieu de rencontre, de réflexion et de proposition, le CMF démontre que les activités maritimes sont étroitement liées. Chacune bénéficie de la promotion que le Cluster apporte au fait maritime français.
Michel BELLION, Délégué national de la filière Mer : La mobilité professionnelle au sein du maritime ne se décrète pas, elle nécessite une dynamique, des décloisonnements, des pratiques d'entraide, en somme ces vertus que porte le Cluster Maritime Français.
Philippe BERTEROTTIERE, PDG de GTT : Rassemblant des entités différentes ayant en commun les enjeux maritimes, le Cluster réussit un tour de force : montrer que la France a un atout majeur qui ne demande qu’à se développer encore plus.
Patrick BOISSIER, PDG de DCNS : Depuis 7 ans maintenant, le CMF est la voix de la France maritime. Cette voix doit être de plus en plus forte pour convaincre que la mer est un extraordinaire réservoir de croissance pour notre pays.
Philippe BOISSON, Président de l’Association Française de Droit Maritime : Le CMF a réussi le pari de réunir sous une même bannière les acteurs de la France maritime dans sa globalité. Continuons de soutenir son action pour être mieux entendu auprès des politiques et des medias.
Laurent CASTAING, Directeur Général de STX France : Le Cluster c’est d’abord une bande de professionnels passionnés et respectueux de la mer, convaincus de son importance économique pour notre futur, et qui veulent que la France y porte plus attention.
Thibault de FOUCHIER, Expert Maritime et Financier, S2F Navispec : Depuis l’origine, notre groupe a fondé son développement sur l’esprit de partenariat qui est l’esprit même du Cluster pour élaborer des actions qui portent efficacement notre industrie vers l’avenir.
Philippe FOURRIER, Président d’ILAGO : Le CMF c’est une équipe disponible, efficace et passionnée. Le travail déjà abattu est considérable, et la tâche l’est tout autant : souhaitons une longue vie au Cluster, dans notre intérêt à tous !
Jean-Michel GERMA, Président de SOPER : Le CMF c’est l’alliance des talents du maritime et de l’énergie pour lancer la filière éolienne offshore, et déjà mobilisés pour le développement des EMR et l’aventure du stockage de l’énergie en mer.
Alain HOUARD, VP Marine & Offshore de Dassault Systemes : Temps historiques pour l'industrie navale : la mer crée de vraies opportunités de business. Nous soutenons activement le CMF qui renforce la position de la France face à la concurrence internationale.
Christian LEFEVRE, Directeur Général de BOURBON : Le CMF œuvre pour que la France maritime reste compétitive et que les centres de décision des entreprises puissent continuer à gérer leurs opérations à l’international depuis leur base française.
Philippe LOUIS-DREYFUS, PDG de LOUIS-DREYFUS ARMATEURS : Le CMF a joué un rôle majeur dans la (re)connaissance des activités maritimes, outils essentiels du développement durable. La société et les politiques voient la mer d'un œil neuf. Merci au Cluster !
Frédéric MONCANY DE SAINT AIGNAN, Président de la Fédération Française des Pilotes Maritimes : Les acteurs, les enjeux, les richesses en mer sont multiples. Pour une vraie ambition maritime, des échanges transversaux créant des synergies sont indispensables aux intérêts nationaux. C’est ça le CMF !
Bruno NICOLAS, Directeur Général de VINCI Energies France : Initiative originale à sa création, le CMF est devenu l’organisation française de référence des acteurs du maritime. Plus qu’un lieu d’échanges c’est un centre d’actions créateur de nouvelles opportunités.
Jérôme PECRESSE, Président d’ALSTOM Renewable Power : Au nom d’Alstom, acteur majeur des EMR et membre actif du Cluster depuis 2010, je salue la contribution décisive du CMF au développement d’une filière en devenir et lui renouvelle toute ma confiance.
Pascal PIRIOU, PDG du Groupe PIRIOU : Le CMF est la voix du secteur maritime français, dont tous les acteurs ont enfin trouvé le moyen pour que leur voix porte, loin et fort, notamment auprès des Pouvoirs Publics, et c'est fondamental.
Jean-Marie POIMBOEUF, Président du GICAN et Vice-président du CORICAN : Depuis sa création, le CMF a un rôle de vigie dans un monde toujours plus complexe : espace de dialogue, de réflexion et de promotion, c’est tout le maritime qui bénéficie des synergies ainsi créées.
Jean-Bernard RAOUST, PDG de BRS : Pari gagné ! En 7 ans, le CMF, entité représentative, respectée et écoutée, a créé une communauté maritime active pour mettre en valeur ses savoir-faire et affronter ensemble les défis économiques.
Amiral Bernard ROGEL, Chef d’Etat-major de la Marine nationale : La stratégie française de défense et sécurité intègre désormais les enjeux maritimes. Le CMF a un rôle clé pour expliquer ces enjeux et leurs évolutions. Ce qui se passe en mer est vital pour notre avenir.
Gérard ROMITI, Président du Comité National des Pêches Maritimes et des Elevages Marins : Le secteur de la pêche est bien décidé à relever les différents enjeux maritimes du 21e Siècle. La solidarité mais aussi les synergies transversales développées par le Cluster sont à ce titre précieuses.
Philippe VALLETTE, Directeur Général de NAUSICAA : En cette époque d’émergence de la Blue Society, le soutien du Cluster est plus que jamais indispensable à la mobilisation du monde maritime, afin de croire au progrès durable et de réussir, tous ensemble.
Home > Economie Maritime > L'importance du fait maritime

L'importance du fait maritime

 L’économie : la mer, source de croissance pour la planète 

 

Les régions côtières, situées à moins de 80 km de la mer, accueillent les deux tiers de la population mondiale. 

La mer est source d’énergie et de richesses, qu’il s’agisse des matières premières avec d’importantes découvertes (on estime qu'en 2015 près de 10 % de la production mondiale de pétrole proviendront des grandes profondeurs, et que d'ici à 2020 5 % de la quantité mondiale de minéraux, y compris le cobalt, le cuivre et le zinc pourraient provenir des fonds marins), ou des possibilités d’implantation de champs d’éoliennes, d’hydroliennes, etc. Le transport maritime est par ailleurs un vecteur essentiel du commerce international : environ 90 % du commerce mondial est transporté par voie maritime. 

 

Pour l’environnement : la mer est vitale 

 

Les mers recouvrent plus de 70 % de la surface du globe et jouent un rôle primordial dans les échanges atmosphériques et le climat. Les océans absorbent ainsi 80 % de la chaleur et 20 % des émissions de carbone produites par l’activité des hommes. 

Capitale pour la vie sur terre, la conservation de l’environnement marin est également essentielle pour améliorer la compétitivité, la croissance à long terme et l’emploi dans l’Union Européenne. 

 

La mer est un espace à explorer : seulement 10 % de la faune et de la flore marines sont connus, d’où l’importance de la recherche et de l’observation océanographiques. Le développement durable et une exploitation raisonnée des ressources (pêche, énergies, minéraux…) de l’océan sont une nécessité. 

 

Le transport maritime : une solution pour l’environnement et le développement durable 

 

undefined

Le transport maritime est de loin le plus respectueux de l’environnement à la tonne de marchandise transportée. Selon le navire, il émet 5 à 30 fois moins de CO2 que le transport routier et jusqu’à 100 fois moins que le transport aérien. 

 

Ce fait fondamental est largement occulté par les catastrophes maritimes, rares mais à l’impact médiatique considérable. À titre d’exemple, le transport d’un conteneur entre Marseille et Lyon par camion émet autant de CO2 que son déplacement par navire depuis Dakar au Sénégal jusqu'à Marseille, alors que la distance est beaucoup plus courte ! 

 

Le transport maritime : une alternative au ”tout routier” 

Le Transport Maritime à Courte Distance (TMCD) et les Autoroutes de la mer offrent des solutions – crédibles et durables – au ”tout terrestre”, et en particulier au ”tout route”, déjà inexorablement menacé de saturation et de congestion sur un certain nombre de grands axes de circulation en Europe et en France. Le TMCD assure déjà 40 % des échanges intra-européens de marchandises. 

 

Cette alternative du maritime est promue dans le cadre de la contribution du monde maritime aux suites du ”Grenelle de l’environnement” pour atteindre les objectifs du report modal. 

 

Le ”domaine maritime français” est le 2e du monde par sa superficie

 

undefined

La France dispose de 12.840 km de littoral (dont 5.500 pour la métropole). Sa zone économique exclusive est présente sur tous les océans (sauf l’Arctique) et s’étend sur 11 millions km.. Ce chiffre pourrait même atteindre 12,5 millions km. grâce à la demande d’extension du plateau continental qui a été formulée auprès des Nations Unies. La France posséderait alors la plus grande ZEE au monde devant les Etats Unis. 

 

 

 

 

 

 

 

haut de page